Présentation

L’Institut Thématique Interdisciplinaire (ITI) MAKErS a pour objectif de sonder et analyser la fabrique de la société européenne, à la fois comment l’Europe fait société et comment cette société se fait européenne. A cette fin, ce centre d'excellence international et interdisciplinaire articule sciences de gouvernement (droit, économie, science politique, statistiques) et sciences de la société (sociologie, démographie, géographie, histoire des sciences)

Labellisé pour 8 ans, MAKErS développe un programme ambitieux de recherche destiné à renouveler l’objet et les méthodes des études européennes. Parallèlement, il met en œuvre un programme de formation innovant sur ces questions à destination des étudiants en master. De surcroît, cet ITI vise à produire des connaissances et des savoirs qui pourront utilement orienter les décideurs.

L’enjeu des Instituts Thématiques Interdisciplinaires (ITI) est de resserrer les liens entre formation et recherche, entre composantes et laboratoires, entre étudiants et chercheurs. Ils sont financés sur fonds Idex pour 4 à 8 années sur la période 2021-2028.
Retrouvez toutes les informations sur le site web de l’Université de Strasbourg

Trois grands défis

Développer l'interdisciplinarité

MAKErS donne un nouveau souffle aux études européennes en fédérant toutes les forces de l'Université de Strasbourg en sciences humaines et sociales autour de la construction sociale de l’Europe. 126 chercheurs et enseignants-chercheurs de toutes disciplines sont réunis : droit, économie, science politique, sociologie, démographie, histoire des sciences. Le but est d’étudier une même problématique au prisme des différentes disciplines du projet.

Développer l'internationalisation des recherches

Jusqu’à ce jour, la recherche est majoritairement ancrée dans les enjeux nationaux. MAKErS a pour ambition de « dénationaliser » les modes de pensée. Cette démarche aboutira à une compréhension plus complète et plus profonde des dynamiques sociales complexes au cœur du programme de recherche.

Utiliser les données massives

Les données quantitatives sont devenues un outil de recherche incontournable en sciences humaines et sociales, en même temps qu’elles conduisent à questionner la conception et l’utilisation des données qualitatives. MAKErS s’emparera de l’ensemble de ces données pour traiter la question de ce qui fait société en Europe, de quelles manières et avec quels effets. In fine, le programme fournira des ressources, des analyses et des données sur la création et la dynamique de la société européenne.

Quatre axes de recherche

Le programme de recherche interdisciplinaire est structuré en quatre axes, auxquels s’adosse le programme de formation.

  • Axe 1 : Comment penser et mesurer la société européenne ? les questionnements conceptuels, méthodologiques et épistémologiques fondamentaux
  • Axe 2 : Analyse des défis complexes qui caractérisent les sociétés européennes : inégalités, mobilités, risques.
  • Axe 3 : Les déterminants de la construction de la société européenne : analyse des acteurs, modèles et idées qui structurent la société européenne, notamment par leur circulation
  • Axe 4 : Les régulations de la société européenne : analyse de l’émergence des nouvelles formes de contestation et de conflits (sociaux, d’intérêts) et des nouvelles formes de leur régulation (normes juridiques et économiques, processus démocratiques, politiques publiques)

Programme de formation

en cours de rédaction

Coordination du projet

Hélène Michel, Professeure de science politique, SAGE (UMR 7363), Université de Strasbourg
Amélie-Barbier-Gauchard, Maître de conférences HDR en sciences économiques, BETA (UMR 7522), Université de Strasbourg
Mélanie Schmitt, Professeure de droit social, DRES (UMR 7354), Université de Strasbourg

Sous-menu Présentation