Crises sanitaires et environnementales

À la une

Le Réseau national des Maisons de l'Homme participe à la coordination nationale HS3P-CriSE aux côtés de l'Inserm et du CNRS. L'objectif est de faire émerger des initiatives en sciences humaines et sociales et en santé publique autour de la recherche sur le Covid19 et, plus généralement, sur les maladies infectieuses et les grandes crises sanitaires et environnementales.

 

Ce dispositif national HS3PE-CriSE a été crée par le CNRS et l’Inserm courant mars 2020. Elle était initialement sous l’égide des Alliances Athéna, Aviesan et depuis le mois de mai 2020, Allenvi. Au niveau du Réseau des Maisons des Sciences de l'Homme (MSH), la coordination est assurée par Strasbourg (MISHA), Toulouse (MSHS-T) et Grenoble (MSH-Alpes), en lien avec Claire Couly, chargée de valorisation de la recherche.

Présentation de la Coordination HS3P-CriSE

La coordination s’est fondée sur le constat suivant : la santé humaine est primordiale pour les individus comme pour les collectivités. Aujourd'hui, l’épidémie du Covid19 suscite chez les gouvernants et les sociétés une ample réflexion sur leur capacité à répondre aux problèmes médicaux, politiques, juridiques, éthiques, économiques, culturels et sociaux qu’elle pose. Certains modes de production et de consommation, déjà aux prises avec d’autres défis, en particulier celui du changement climatique et plus largement des problématiques environnementales, commencent à être interrogés, tout comme les formes du vivre ensemble. Ces questionnements se posent à toutes les échelles, dans les régions et les territoires, dans une perspective nationale aussi bien qu’internationale.

Cette situation suscite un intérêt scientifique très vif de la communauté scientifique en humanités, sciences sociales et santé publique. Dans ce contexte, le CNRS et l’Inserm se sont rapprochés pour faire émerger des initiatives structurantes dans ces domaines. La coordination "HS3P-CriSE – Crises sanitaires et environnementales - Humanités, sciences sociales, santé publique" travaille sous l’égide des alliances Athena et Aviesan, et en lien direct avec les représentants des principaux acteurs dans ce domaine, en particulier la Conférence des Présidents d’Université (CPU), l’Institut national d’études démographiques (Ined), l'Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement (Inrae) et l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD). Elle agit en coordination avec le Réseau national des MSH, ainsi qu’avec les TGIR SHS, en particulier Progedo, et avec l’initiative du World Pandemic Research Network créée par le réseau des Instituts d’études avancés (RFIEA).

Actions engagées

L’action est collaborative et pluridisciplinaire. Elle concerne les recherches menées sur la France et aussi à l’échelle mondiale avec un intérêt particulier pour les Suds.

Une première action, toujours en cours, consiste à identifier les projets déjà engagés, déjà financés ou élaborés, en recherche de financement et en émergence. Cette démarche permet d’éviter les redondances et d’encourager l’articulation entre les diverses compétences de recherche.  Elle sert aussi à informer la communauté de recherche sur les appels à projets, les enquêtes et projets engagés, les outils de recherche (bibliographiques, collaboratifs, etc.), et les données et informations rendues disponibles par des équipes en France ou à l’international.

Colloques, séminaires et ressources en ligne des Maisons des Sciences de l'Homme