Actualités


Entre droit et spiritualité : autour de la parution de l'ouvrage Héritage et transmission dans le monachisme égyptien par Esther Garel, Maître de conférences en Papyrologie, langue et archéologie coptes. Pour son lancement, le groupe informel de recherche "Coran et Antiquité Tardive à l'Unistra" (CAT-Stra), ouvert aux chercheurs et étudiants intéressés, ( https://moodle3.unistra.fr/course/view.php?id=13815) coorganisé par Anne-Sylvie Boisliveau et Thierry Legrand, vous invite cette communication.L’ouvrage présente l’édition commentée de quatre testaments écrits sur papyrus, datés du viie siècle apr. J.-C., et émanant des supérieurs d’un monastère de Haute-Égypte, le monastère de Saint-Phoibammôn, situé sur la rive gauche de Thèbes. Utilisant la forme du testament de droit privé, les supérieurs lèguent à leur successeur la direction spirituelle du monastère en même temps que la propriété de ses biens et son administration. Les implications de ce dossier sont à la fois juridiques – dans quelle mesure ces documents sont-ils conformes au modèle offert par le droit romain tardif ? –, historiques – les testaments apportent des éclairages nouveaux sur l’histoire du monastère de Saint-Phoibammôn, qui fut un important centre de vie ascétique au viie siècle et la résidence de l’évêque Abraham d’Hermonthis, son fondateur –, et linguistiques – il s’agit d’un dossier bilingue, le premier testament étant en grec et les trois suivants en copte, ce qui permet d’étudier les processus de traduction d’une langue à l’autre, et de s’interroger sur le statut du copte comme langue juridique.Cet ensemble est unique car il offre la possibilité d’étudier le même type de documents, provenant du même endroit, rédigés dans deux langues différentes, et condensés sur une période chronologique relativement courte (moins d’un siècle).
Mercredi 4 novembre 2020 - de 17h à 19 - Salle de Table ronde de la MISHA
__________________________________

Colloque international Savoir et collectionMême si un savoir préétabli préside souvent à la constitution d’une collection, il semble bien que la collection crée elle-même, à mesure qu’elle se développe, une forme de savoir, une image du monde, une conception de la nature. On analysera comment les objets de la collection suscitent l’intérêt du spectateur ou du lecteur et l’amènent, par leurs interactions et leur mise en scène, à formuler des questions sur le savoir qu’ils incarnent et qu’ils déclinent, sous des facettes parfois contradictoires. La recherche s’inscrit dans une dialectique entre concret (les objets de la collection) et abstrait (le principe qui conduit à la constituer, ou qu’elle prétend illustrer), et il apparaît que dans l’Antiquité, le concret, dans ses différentes expressions, suscite, dès l’époque hellénistique, plus d’intérêt que la théorie. C’est qu’il propose, derrière sa facilité apparente, un savoir à plusieurs niveaux. Le savoir que porte ou cristallise un objet concret s’enrichit sans cesse, par la confrontation à d’autres objets de la collection, comme dans une liste ou dans une encyclopédie, formes ouvertes d’un savoir en expansion. Les exemples de collections sont nombreux et ils mettent en jeu des contextes variés, c’est pourquoi le colloque réunit philologues, historiens, archéologues et historiens de l’art, pour analyser, dans une approche pluridisciplinaire, les principaux enjeux de la problématique. En savoir plus
jeudi 5 et vendredi 6 novembre 2020 - Salle des Conférences de la MISHA
__________________________________

Séminaire Archimede Représentations des islams:regards et vécus panchroniques par  Aminah Mohamed Arif
En savoir plus
Vendredi 6 novembre 2020 - de 13h à 15h - Salle de Table ronde de la MISHA
__________________________________

Conférence Archimede Le discours eschatologique du Coran et la Fin du monde dans la tradition tardo-antique : quelques remarques intertextuelles par Paul NEUENKIRCHEN (EPHE Paris) Dans le cadre du cycle de conférences "Composer, écrire et transmettre le Coran au premier siècle de l’Islam" (Metz, Lyon, Strasbourg - Septembre 2019-Décembre 2020) coorganisé par Mehdi AZAIEZ, Iyas HASSAN et Anne-Sylvie BOISLIVEAU.
En savoir plus
Mardi 1er décembre 2020 - de 17h à 19h - Salle des Conférences de la MISHA
__________________________________

Séminaire Archimede Représentations des islams:regards et vécus panchroniques par Housame Bentabet
En savoir plus
Vendredi 4 décembre 2020 - de 13h à 15h - Salle de Table ronde de la MISHA

__________________________________

Vie du réseau national des MSH La MISHA lauréate de deux projets dans le cadre de l'appel à projets du RnMSH. PoP-in-EAC et ExPatRe sont deux des 19 projets lauréats de l'aàp du réseau national des Maisons des Sciences de l'Homme. Sous la conduite de Anne Fornerod, le projet ExPatRe (Explorer le patrimoine culturel religieux) est porté par la MISHA. MSH partenaire : MESHS. Et sous la conduite de Jérémy Sinigaglia, le projet PoP-in-EAC ((Production des POlitiques Publiques en Éducation Artistique et Culturelle) est porté par la MISHA. MSH partenaire : MSHA.
En savoir plus
__________________________________


ARCHIVES des actualités de la MISHA

université partenaire
Visite en images