"In-betweenness : à la recherche des intermédiaires"

Événement à venir
Journée d'études

Journée d'études Jeunes Chercheurs UMR 7044 ARCHIMEDE

3 décembre 2021
8h 19h
Salle de la Table ronde MISHA

Après plus d’un siècle de recherche, les sciences humaines se sont dotées de concepts et d’outils toujours plus affinés pour cerner les caractéristiques des échanges culturels. Depuis la constitution du paradigme diffusionniste qui revenait souvent à étudier la circulation des objets culturels sans identifier spécifiquement les acteurs (RENFREW, BAHN 2013, 56), de nombreux travaux ont permis de disséquer les processus de transfert et les individus qui y sont impliqués. Des concepts et outils hérités de l’anthropologie et de l’ethnologie commel’acculturation (REDFIELD, LINTON, HERSKOVITS 1936), les transferts culturels (ESPAGNE2013), le métissage (GRUZINSKI1999, BENAT-TACHOT, GRUZINSKI 2001), le middle ground (WHITE1991) ou encorel’hybridation (BHABHA1994) ont tenté de rendre compte des phénomènes résultant des échanges interculturels. Toutefois, l’attention ne s’est portée que plus récemment sur les intermédiaires et leur rôle au sein des divers processus. Des travaux ont tenté de cerner leur nature et de dresser des typologies des représentants de l’in-betweenness (BHABHA 1994, RAJ2016) dans les différents domaines des sciences historiques. En parallèle, l’archéologie, comme discipline traitant de la culture matérielle, a tenté d’appliquer plusieurs de ces concepts à l’étude des populations passées (par exemple MALKIN 2011, ROLLINGER, SCHNEGG2014), en faisant parfois appel à d’autres notions comme l’ethnicité (ANTONACCIO2009). Ces travaux en sciences historiques ont aussi fait l’objet de nombreuses critiques qui reflètent souvent des paradigmes opposés. L’intermédiarité regroupe un grand nombre de problématiques affrontées par les représentants des disciplines historiques. Chacun s’efforce de reconstituer des itinéraires, des traces ou des vies d’intermédiaires à partir d’une documentation souvent diffuse ou erratique. Dans certains cas, la nature des objets culturels transmis par ces derniers échappe à l’analyse à cause des distorsions ou des réinterprétations. Enfin, la position occupée par l’intermédiaire est complexe à définir du fait de sa situation à l’intersection de deux ou plusieurs cultures.

Programme complet à venir