Projets RnMSH

La MISHA est lauréate de l'appel à projets blanc inter-MSH 2019-2020 du Réseau national des Maison des Sciences de l’Homme (RnMSH). Elle porte 2 projets et est partenaire de 4 autres sur les 19 projets primés à l’échelle des 22 Maison des Sciences de l’Homme (MSH) en France.

 Retrouvez l'ensemble des lauréats 2019-2020 sur le site web du Réseau national des Maisons des Sciences de l'Homme (RnMSH) en cliquant ici.

Explorer le patrimoine culturel religieux  ExPatRe

Contexte

Le patrimoine culturel religieux soulève des questions sémantiques substantielles lorsqu’il est abordé sous l’angle pluridisciplinaire. Afin d'éclaircir celles-ci, un dictionnaire est en cours de rédaction aux Presses universitaires de Strasbourg (PUS). Il constitue l'outil idoine pour saisir et dépasser les variations d’acceptions qu’un même terme peut recouvrir d’une discipline à une autre. Ce format permet aussi de relier différents concepts pour parvenir à la création d’un champ lexical propre au patrimoine culturel religieux.

Objectifs

L'ambition est de permettre une exploration approfondie du champ lexical du patrimoine religieux à travers une approche pluridisciplinaire. Le projet met en place une plateforme numérique liée au Dictionnaire du patrimoine culturel religieux. Outre l’enrichissement des contenus par rapport à la version papier, le but est de favoriser une circulation dans cet espace numérique qui s’appuie sur une cartographie lexicale et disciplinaire élaborée à partir des termes et concepts qui caractérisent le patrimoine religieux.

Méthodologie

Quatre disciplines principales ont été retenues : le droit, l’histoire, les sciences religieuses et l’architecture, constituant une originalité dans le cadre universitaire. S’y ajoute l’approche des professionnels du patrimoine.

Responsable

Anne Fornerod, droit des religions, laboratoire DRES
MSH porteuse : MISHA
MSH partenaire : Maison Européenne des Sciences de l'Homme et de la Société (MESH, Lille Nord de France)

Production des Politiques Publiques en Éducation Artistique et Culturelle  POP-in-EAC

Contexte

La politique culturelle française a été marquée par la création du ministère des Affaires culturelles en 1959. Depuis les années 1970, les politiques d’éducation artistique se sont développées et ont été portées par le ministère de l’éducation nationale et le ministère de la culture.

Objectifs

Ce projet interdisciplinaire retrace la sociogenèse et les transformations des politiques d’éducation artistique. La recherche examine les effets attendus par la diffusion des arts et de la culture à l’école. L'hypothèse centrale est que l’évolution des politiques d’éducation artistique traduit un double processus :

  • de dépolitisation, disparition progressive de la visée d’émancipation collective
  • et d’individualisation, recentrage sur les « compétences » individuelles

Méthodologie

L’enquête repose principalement sur l’exploitation d’archives officielles : administration des ministères de la culture et de l’éducation et leur cabinet.  Une série d'entretiens est réalisée avec des acteurs politiques nationaux et régionaux, des experts mobilisés dans la production des politiques et des responsables des actions d’éducation artistique dans les établissements culturels régionaux.

La recherche met en relation les politiques -leurs orientations, les objectifs assignés, etc.- avec l’ensemble des agents impliqués dans cette production -élites politiques, agents de l’administration et membres des cabinets ministériels de l’éducation et de la culture mais aussi militants de l’éducation populaire, artistes, pédagogues, chercheurs, etc.

Responsable

Jérémy Sinigaglia, science politique, laboratoire SAGE
MSH porteuse : MISHA
MSH partenaire : Maison des Sciences de l'Homme d'Aquitaine (MSHA, Bordeaux)

Du régional au transnational, comprendre les militantismes antinucléaires par les réseaux : comparaisons et circulations entre la Polynésie et l'Alsace  RT-MARE

Objectifs

Ce projet tend à améliorer la compréhension de l’histoire et de la sociologie des militantismes antinucléaires en les abordant par le prisme des réseaux militants. A ce titre, deux terrains distincts, concernés par ce phénomène, sont étudiés : l’Alsace et la Polynésie française. De plus, les comparaisons prennent compte des phénomènes de circulations transnationales entre ces deux espaces.

Méthodologie

Ce projet est interdisciplinaire dans sa philosophie comme dans sa méthodologie. Les chercheurs aux origines disciplinaires diverses travaillent ensemble à la constitution d’une base de données prélude à une cartographie des circulations militantes à différentes échelles. Les acquis et les outils méthodologiques développés pourront s’appliquer à d’autres terrains.

Responsable

Alexis Vrignon, histoire, laboratoire CRESAT
MSH porteuse : Maison des Sciences de l’Homme du Pacifique (MSH-P, Thaïti)
MSH partenaire : MISHA

Théologie et Droit au XIIe siècle. Différenciations, Interactions, Singularités  ThéoDDISés

Objectifs

Ce projet examine à frais nouveaux les rapports entre droit et théologie au cours d’un long XIIe siècle. Ce long siècle est encadré par le décret de Nicolas II sur l’élection pontificale (1059) et par le concile de Latran IV (1215). Les recherches questionnent notamment les singularités d’un discours juridique pensé comme irréductible aux autres champs disciplinaires concurrents (la théologie, l’exégèse biblique, la rhétorique, ...). Ce long XIIe siècle fut en effet fécond en termes d’hybridation des savoirs et d’interconnections des réseaux intellectuels et culturels, grâce à l’intensité des contacts et des transferts entre aires civilisationnelles voisines.

Méthodologie

Le projet analyse les méthodes de travail des juristes savants du XIIe siècle, leur utilisation préférentielle de certains termes, leurs procédés de citations ou encore leurs corpus référentiels. L’originalité de cette recherche repose sur la comparaison avec la production théologique contemporaine entendue au sens large. Elle inclue certains commentaires issus des herméneutiques juive et musulmane dans le cadre d’une interprétation juridique comparée. Par construction, ce travail repose sur une forte pluridisciplinarité et une large coopération internationale, rendues nécessaires par la dispersion, la complexité et la technicité des sources primaires.

Responsable

Raphaël Eckert, histoire du droit et des institutions, laboratoire DRES
MSH porteuse : Maison des Sceinces de l'Homme Val-de-Loire (MSH Val-de-Loire, Tours)
MSH partenaire : MISHA

Les sports et les loisirs dans le contexte de la coopération territoriale européenne : action publique, pratiques et usages  TranSPORT(S)

Contexte

Avec l’émergence de structures transfrontalières, l’action publique de coopération territoriale européenne s'est accrue en apportant un cadre juridique d’action et des financements pour des projets visant une nouvelle citoyenneté transfrontalière. Dans ce contexte, le projet questionne les pratiques sportives et de loisirs, au sens large, dans les espaces transfrontaliers européens, notamment dans le contexte la politique européenne.

Objectifs

Le but final est d’obtenir des résultats pertinents pour les territoires transfrontaliers et rigoureux pour la communauté scientifique en envisageant une continuité post-programme grâce à un réseau international et pluridisciplinaire.

À partir des pratiques sportives et de loisirs, il s’agira d’interroger les usages, l’appropriation et les représentations sociales des frontières. Les recherches analyseront aussi les actions publiques visant la gestion et l’aménagement de ces espaces.

Méthodologie

Trois espaces transfrontaliers structurés en Groupement Européen de Coopération Territoriale (GECT) ou en cours de structuration seront comparés : franco-espagnol (Eurorégion Nouvelle Aquitaine-Euskadi-Navarra), franco-allemand (Eurodistrict Strasbourg-Ortenau) et franco-italo-suisse (Espace Mont-Blanc). La méthodologie sera éminemment qualitative, à partir de données quantitatives de cadrage mobilisant les plateformes universitaires de données (PUD) des Maison des Sciences de l'Homme.

Responsable

Yannick Hernandez, Laboratoire LACES, Université de Bordeaux
MSH porteuse : Maison des Sicences de l'Hommes Alpes (MSH-Alpes, Grenoble)
MSH partenaire : MISHA - Responsable : William Gasparini, sport, boratoire E3S

 Site web

transports.msha.fr

Violences conjugales : Place du corps et des liens dans le couple  Vic-Clic

Contexte

La violence exercée par des partenaires intimes reste un enjeu majeur de santé publique concernant tous les milieux socio-économiques, religieux, culturels. Ce sujet est ravivé par la période inédite de confinement lié à la pandémie de COVID-19. La littérature scientifique reflète un manque de connaissances sur les particularités des liens conjugaux et familiaux et la répétition intergénérationnelle des violences genrées.

Objetcifs

Ces travaux vise à cerner les indicateurs favorisant la prévention, la détection et l’accompagnement des violences conjugales. Créer un "observatoire des violences conjugales " au niveau régional avec les MSH-Lorraine, la MISHA et les universités impliquées sur cette thématique au niveau national (Poitiers ; Toulouse), international (Canada / Université du Québec à Trois Rivières ; Algérie, Université de Skidda) représente une plus-value importante.

Méthodologie

Ce projet de recherche s'appuie sur une approche interdisciplinaire mêlant droit, sociologie, médecine et psychologie. La méthodologie homogénéisée est qualitative et quantitative : entretiens, questionnaire d’attachement, épreuves projectives et génogramme. Il s'agira de saisir pour 30 sujets comprenant 15 femmes victimes et 15 hommes auteurs :

  • la nature et la complexité des liens conjugaux et familiaux : emprise, ruptures, continuité etc.
  • la particularité des relations corps-psychisme chez les victimes et les auteurs.

Les travaux sont menés conjointement avec l’Université de Lorraine, l’Université de Strasbourg et de Mulhouse, ainsi que des structures de terrain.

Responsable

Nadine Demogeot, psychologie, laboratoire INTERPSY, Université de Nancy
MSH porteuse : Maison des Sciences de l'Homme de Lorraine (MSH Lorraine, Metz et Nancy)
MSH partenaire : MISHA - Responsable : Claire Meltz, psychologie clinique, laboratoire SULISOM