Alsace ou Alsaces ? Ligne de partage, histoire partagée

Événement passé
Journée d'études

Journées d’étude organisées par l’Institut d’histoire d’Alsace et la Bibliothèque alsatique du Crédit Mutuel

16 17 juin 2022
Bibliothèque alsatique du Crédit Mutuel 4 rue Raiffeisen / Wacken – Strasbourg

L’objet de ces journées d’étude est de revenir, d’une part, sur ce qui fait l’unité et le morcellement de l’Alsace dans son passé et, d’autre part, sur la construction d’une vision unifiée ou morcelée de l’Alsace chez les historiens d’aujourd’hui. Souhaitant dépasser tout manichéisme, elles proposent de s’interroger sur la complexité de l’histoire de l’Alsace et la complexité à écrire l’histoire de l’Alsace en adoptant une approche à la fois historique et "ego-historique".

Programme détaillé
Renseignements, inscription obligatoire
Tél. : 03 88 14 72 55
Courriel : bacm[at]creditmutuel.fr

 Comité organisateur

  • Claude Muller, professeur et directeur de l’Institut d’histoire d’Alsace à l’Université de Strasbourg, UR 3400 ARCHE
  • Nicolas Lefort, docteur en histoire de l’Université de Strasbourg, chercheur associé à l’UR 3400 ARCHE, rédacteur en chef de la Revue d’Alsace
  • Christine Esch, conservatrice de la Bibliothèque alsatique du Crédit Mutuel

Jeudi 16 juin

  • 9h Accueil des participants

  • 9h15 Mot d’accueil par Christine Esch (conservatrice de la Bibliothèque alsatique du Crédit Mutuel) et introduction par Nicolas Lefort (docteur en histoire, UNISTRA, ARCHE)

  • 9h30 Conférence introductive par Marie-Claire Vitoux (MCF honoraire en histoire contemporaine, UHA, CRESAT), « L’histoire régionale en Alsace : entre science et engagement »

Session 1 – De part et d’autre du Landgraben

Présidence de séance : Odile Kammerer (PR honoraire en histoire médiévale, UHA, CRESAT)

  • 10h Benoît Jordan (docteur en histoire, conservateur aux Archives de Strasbourg), « Un Landgraben et deux landgraviats : l’Alsace en elle-même »

Pause

  • 11h Frank Muller (PR émérite en histoire moderne, UNISTRA, ARCHE), « Un landgraviat d’Alsace pour Bernhard de Saxe-Weimar ? Les discussions avec Richelieu entre 1635 et 1638 »

  • 11h30 Éric Hassler (MCF en histoire moderne, UNISTRA, ARCHE), « 1718, ou quand la noblesse de Haute-Alsace a voulu son directoire comme la noblesse de Basse-Alsace : ambiguïtés juridiques et recompositions sociales de part et d’autre du Landgraben »

Session 2 – Des particularités au clivage

Présidence de séance : Christine Esch (conservatrice de la Bibliothèque alsatique du Crédit Mutuel)

  • 14h Raphaël Tourtet (doctorant en histoire moderne, Université de Lorraine, CRULH), « L’Alsace protestante : illusion d’unité, réalités complexes. Les cas de Bischwiller, Cleebourg et Sainte-Marie-aux-Mines (XVIIe-XVIIIe siècle) »

  • 14h30 Daniel Fischer (PRAG à l’INSPé de Lorraine, docteur en histoire moderne, UNISTRA, ARCHE), « éclairer l’Assemblée nationale sur les particularités alsaciennes : les actions d’écriture du publiciste Johann Peter Stupfel (1789-1792) »

Pause

  • 15h15 Claude Muller (PR et directeur de l’Institut d’histoire d’Alsace, UNISTRA, ARCHE), « Un département autrichien, l’autre républicain ». Réfractaires et constitutionnels en Alsace (1790-1815) »

  • 15h45 Paul Anthony (étudiant INSPé Strasbourg, titulaire d’un master en histoire contemporaine), « Les clochers de Clio : Histoire(s) et historien(s) en Alsace Bossue (1871-1918) »

 

Vendredi 17 juin

Session 3 – L’Alsace-Lorraine, une nouvelle pièce sur l’échiquier

Présidence de séance : Jean-Noël Grandhomme (PR, Université de Lorraine, CRULH)

  • 9h Benoît Vaillot (agrégé et docteur en histoire, UNISTRA, ARCHE et Centre Marc Bloch), « 1870 ou l’invention de l’Alsace contemporaine. Généalogie d’un territoire singulier »

  • 9h30 Raphaël Georges (docteur en histoire contemporaine, UNISTRA, ARCHE), « Peut-on trancher la question du sentiment d’appartenance nationale des Alsaciens-Lorrains au début du XXe siècle ? (Réflexion menée à partir de l’étude des soldats alsaciens-lorrains de la Première Guerre mondiale) »

  • 10h Sylvain Schirmann (PR en histoire contemporaine, IEP Strasbourg, UMR SAGE), « Robert Schuman et la question d’Alsace-Lorraine au lendemain de la Première Guerre mondiale »

Pause

Session 4 – La division au-delà de l’apparente cohésion politique ?

Présidence de séance : Nicolas Lefort (docteur en histoire, UNISTRA, ARCHE)

  • 11h Pierre Krieger (docteur en histoire contemporaine, UNISTRA, UMR LinCS), « Agitateur communiste contre pasteur germanophile : Frédéric Guillaume et Gustave Adolphe Liebrich, deux frères aux visions contradictoires de l’Alsace »

  • 11h30 Franck Schmidt (doctorant en histoire, EHESS et Université de Heidelberg), « De la solitude parmi les siens : être communiste dans le Bas-Rhin, de la Libération à l’Union de la gauche »

Session 5 – La culture, facteur d’unité ?

Présidence de séance : élisabeth Clementz (MCF HDR en histoire médiévale et moderne, UNISTRA, ARCHE)

  • 14h Daniel Morgen (IA-IPR honoraire), « La question linguistique au cours des cinquante dernières années : facteur d’unité ou de divergences ? (1970-2020) »

  • 14h30 Benoit Bruant (conservateur en chef du patrimoine, MCF en muséologie, UHA, CRESAT), « Lieux de culture, lieux de discorde : la controverse dans le domaine culturel comme voie d’approche de la complexité alsacienne du XXe siècle »

  • 15h Cathy Blanc-Reibel (docteure en aménagement et urbanisme, ingénieure d’étude au CNRS, UMR LinCS), « La patrimonialisation de la Neustadt, révélatrice des visions habitantes et institutionnelles de l’histoire de l’Alsace »

  • 15h30 Conclusions par Claude Muller (PR et directeur de l’Institut d’histoire d’Alsace, UNISTRA, ARCHE)

Université de Strasbourg
Université de Haute-Alsace
CNRS
Réseau national des Maisons des Sciences de l'Homme