Conférence publique : Se perdre dans un bon livre : que signifie une lecture « immersive » ?

Événement passé
Conférence
15 juin 2022
9h30 10h45
Salle de la table ronde - MISHA

Dans son ouvrage Middlebrow Matters (2018) , la professeure Holmes défendait le pouvoir salutaire de la lecture immersive, cette expérience de se voir transporté dans un monde imaginaire que la fiction narrative peut (par magie) produire à partir d’une série de lettres imprimées sur une page. Les qualités d'une intrigue habile, de personnages auxquels il est possible de s’identifier et la capacité à faire croire à une histoire ont été peu valorisées au cours du siècle dernier, dominé par une esthétique plus formaliste, mais demeurent la raison essentielle pour laquelle les lecteurs « ordinaires » choisissent de lire des romans. Au cours de sa conférence, Diana Holmes continuera à s'interroger sur ce que la lecture immersive implique, en explorant les découvertes scientifiques sur l’activité cérébrale au cours de la lecture de fiction, ainsi que des théories psychologiques et littéraires sur la valeur d'un type de lecture souvent dédaigné car considéré comme une simple « évasion ». Que se passe-t-il vraiment dans notre cerveau et notre corps lorsque nous lisons de la fiction de manière immersive ? Et pourquoi est-ce important ?

Des exemples seront tirés de romans français qui attirent un lectorat nombreux et enthousiaste - mais qui dans certains cas chevauchent la frontière entre le succès populaire et critique. Ils incluront la fiction de Colette, ainsi que le retour intéressant des sagas familiales dans des best-sellers récents comme ceux de Leïla Slimani et Alice Zeniter (entre autres).

Par Diana Holmes
Professeure de français
Université de Leeds (Royaume-Uni)

Université de Strasbourg
Université de Haute-Alsace
CNRS
Réseau national des Maisons des Sciences de l'Homme