La loi de Dieu est-elle supérieure à la loi des hommes?

Événement à venir
Colloque

Une présentation interreligieuse des droits et règles propres aux confessions (droits internes des religions : droit musulman, droit canonique, droit protestant, droit hébraïque). Quel est l’importance, le rôle et la fonction de ces différents droits dans chaque religion ? Ont-ils un caractère accessoire ou central ? Par qui sont-ils interprétés et appliqués ? Comment interpréter au regard de chaque religion l’affirmation suivante : "la loi de dieu est supérieure à la loi des hommes ?"

1 2 juin 2022
Amphithéâtre Alain Beretz / Nouveau Patio

L’objectif de cette manifestation scientifique sera de déterminer de quelle manière les religions et plus particulièrement la religion musulmane, mettent en œuvre leur système normatif en France dans une perspective comparative en retenant les religions catholique, protestante et juive. Une attention toute particulière sera portée aux résolutions et solutions dégagées par les institutions religieuses lors de frictions ou d’éventuelles collisions entre le droit étatique et les droits religieux. Cette investigation permettra de mesurer les différences et les convergences se dégageant entre les différentes religions et de préciser quelles sont les limites fixées par le droit national et le droit international.

La France à l’instar de la grande majorité des autres États européens a subi en l’espace de quelques décennies l’accélération d’une sécularisation qui était déjà perceptible au début du 20e siècle. Elle est caractérisée par une importante perte d’emprise des religions historiques sur la société et par un tassement significatif des pratiques religieuses. Ces modifications du paysage religieux ont en réaction généré une réaffirmation des identités religieuses. Ce nouveau «paysage religieux» ne manque pas de susciter de fortes tensions et incompréhensions entre les individus sécularisés et les dévots intransigeants.

La thématique régulièrement relayée par les médias de la supériorité de la loi de Dieu sur la loi des hommes s’inscrit dans ce contexte. Elle a suscité parmi les acteurs concernés qu’ils soient religieux, politiques ou associatifs, la malheureuse impression d’un affrontement sans issue entre deux systèmes normatifs. En face des droits humains comprenant la liberté positive et négative de religion, le respect de la dignité humaine et l’égalité homme femme s’opposerait une loi intemporelle et intouchable voulue par Dieu. Cette posture d’affrontement a marqué les populations européennes et créé un fort sentiment de défiance par rapport au droit musulman et par extension à toutes les autres formes religieuses de régulation normative.

 Téléchargez le programme

 

Le projet « RELIEN : Entreprise et Religion » consacré à la formation des salariés sur le territoire du Rhin Supérieur répond à une forte demande sociale dans un contexte marqué par des tensions à caractère religieux dans les entreprises. Il concerne également des jeunes, futurs salariés pour qui la marginalisation socioreligieuse risque de faire obstacle à leur intégration dans le monde du travail. Les membres du projet de trois pays du territoire du Rhin Supérieur (France, Allemagne et Suisse) se sont engagés à développer une offre de formations adaptée à ces différentes situations en insistant sur la dimension interreligieuse propre à chaque religion, la connaissance de la religion de l’autre, la portée des règles religieuses et le statut juridique des convictions religieuses dans l’entreprise.
Le projet RELIEN est co-financé par le Programme Interreg Rhin Supérieur et porté par Francis Messner, Responsable scientifique du projet RELIEN, directeur de recherche émérite au CNRS et professeur conventionné à l'Université de Strasbourg.