Inévitables révoltes

Événement passé

Cinquième édition du festival Démostratif, festival des arts scéniques émergents

31 mai 4 juin 2022
Village du festival sur le campus universitaire (un chapiteau Magic Mirror y sera installé), Salle d’Évolution, Église Saint-Guillaume, BNU et La Pokop

« Démostratif met en rêve certaines luttes. Il place la fiction – donc le rêve, l’imaginaire, l’espérance, la croyance – au cœur de la révolte. Celle de l’utopie. » Sacha Vilmar, directeur artistique

Festival pluridisciplinaire consacré à la création émergente, Démostratif programme pour la cinquième fois des spectacles résolument vivants, hybrides, entre théâtre sans œillères, forme chorale anti-MEDEF, cirque LGBTQIA+, hip-hop travesti, danse queer, seul en scène « à se pisser dessus », performance multimédia ou cabaret drag-queen… 37 propositions – gratuites ! – et autant d’Inévitables révoltes, thème retenu par Sacha Vilmar, directeur artistique du festival des arts scéniques émergents Démostratif, et Anette Gillard, autrice-complice. La motivation de l’équipe de cette “manifestation” dédiée aux artistes de demain ? « Offrir un temps authentique, unique, pour permettre la propagation de quelques particules et autres ondes. » 

La lutte continue, sur le campus, lors de la cinquième édition d’un festival haut en couleurs et en volume où la révolte prendra bien des contours : pop excentrique avec la chanteuse déjantée Kalika (ne la croyez pas lorsqu’elle prétend que L’été est mort !) et allures de basse-cour avec Rapides et furieuses (compagnie du Cerf-Volant) où des poules entament une trêve de la ponte. Chez Les sens des mots, ce sont les vaches qui se rebellent… et font La grève des jus ! 

Services de Quai numéro 7 met en scène des techniciennes de théâtre prenant le pouvoir (de l’imaginaire) sur le plateau lors d’une cérémonie cathartique tandis que le triptyque Né.e.s avant la honte dessine le portrait au vitriol d’un richissime et influent homme d’affaire breton qui a construit son indécent empire « sur le sang des terres colonisées par ses ancêtres ». Ça ne vous évoque personne ?

Panique dans le corps patronal, émouvantes émeutes et guerres sans merci des classes ! L’association Démostratif, en collaboration avec l’Université de Strasbourg, déboule sur le campus et s’autorise même une entrée fracassante de motards travelos dans une église. Notre société hétéro-patriarcale va-t-elle se remettre de ce vent de révolte ? Cette rébellion hormonale ? Cette prise d’otage opérée par des artistes doux-dingues faisant tête à un système trop établi et une vision trop binaire du monde ? Les talents convié.es par Démostratif sont des révolté.es (bataillant parfois contre elleux-mêmes), animé.es par une douce et inévitable folie inventive !

Le festival offre également l’occasion de se rassembler dans les jardins de l’Université autour de son bar, dans sa librairie éphémère, sur un transat ou sous les arbres. Démostratif invite étudiant.es, habitant.es,  professionnel.les du secteur et tous.tes les autres à venir fêter les beauxjours sur le campus et ses alentours. Chaleureux, inévitablement… 

Université de Strasbourg
Université de Haute-Alsace
CNRS
Réseau national des Maisons des Sciences de l'Homme