Parution d’un nouvel ouvrage soutenu par le conseil de publication de l’Université de Strasbourg

Publication

« Femmes et violences conjugales. Versant sociétal, versant singulier », sous la direction de Claire Metz et Anne Thevenot

Claire Metz et Anne Thevenot sont membres de l’Unité de recherche (UR) 3071 Subjectivité, lien social et modernité (Sulisom) de l’Université de Strasbourg.

La gravité et l’importance des violences conjugales en France sont alarmantes. Cet ouvrage met en exergue le double volet, sociétal et singulier, que présentent toutes les formes de violences conjugales – inscrites par l’OMS dans le cadre des violences de genre. La nécessité s’impose d’agir au niveau sociétal, afin de contribuer à éradiquer ce qui apparaît comme l’effet de principes et de comportements issus du patriarcat et de la domination masculine, en faisant évoluer les lois et la jurisprudence dans le droit civil et pénal. Les lois visent à protéger les victimes, sanctionner les auteurs ; depuis environ dix ans, les enfants sont reconnus comme victimes des violences au sein du couple. Sur le versant singulier, la réalité des pratiques institutionnelles et les dernières enquêtes montrent que de nombreuses femmes subissent des violences physiques et sexuelles parfois extrêmes, mais ne s’en libèrent pas, malgré des moyens économiques et financiers qui le leur permettraient. Loin de stigmatiser ou psychologiser ces personnes, l’exploration du versant singulier est aussi nécessaire à la prévention et à la prise en charge des violences conjugales. Les contributions de ce volume fournissent ainsi une réflexion selon une approche pluridisciplinaire et transculturelle de ce phénomène qui traverse de manière variable – mais constante – les cultures et les époques.

Editions Hermann, Paris - Collection « Psychanalyse en questions » - ISBN : 979-10-370-0850-3 - 342 pages