"Définir une création au féminin ?"

Séminaire

Séminaire transdisciplinaire

Est-il légitime de qualifier une création de féminine ? Y a-t-il un sens à user de cet adjectif pour déterminer la source et la nature de créations philosophiques, scientifiques, artistiques ?

La définition du rapport entre création et féminin constitue l’enjeu central de ce colloque, tout en s’inscrivant au sein de questionnements plus larges portant sur le "genre". Comme l’explicite Nicole Loraux : "Tout n’est pas possible absolument lorsqu’on applique au passé des questions du présent, mais on peut du moins tout expérimenter à condition d’être à tout moment conscient de l’angle d’attaque et de l’objet visé." Il s’agit donc pour nous de questionner, dans une nouvelle perspective et à partir de notre présent, l’héritage intellectuel et artistique ainsi que ses stéréotypes. Ces stéréotypes du passé pourront être éclairés à la lumière de notre vision actuelle du féminin. Mais existe-t-il un féminin contemporain ?

L’objectif consistera en réalité à tenter de découvrir une définition plurielle et dynamique, appliquée à la création dans une optique interdisciplinaire et capable de problématiser toute définition déjà acquise de la notion de féminin. L’enjeu de ce séminaire est donc double : d’une part, il s’agit de proposer une réflexion en vue d’établir un savoir du féminin à partir d’une constellation et d’une multiplicité toujours en train de se faire, ce qui nous oblige à penser le paradoxe d’une définition non universelle et pourtant douée d’une valeur épistémique ; d’autre part, il faudrait en retour reconsidérer le phénomène de la création lui-même, non comme le produit d’une subjectivité définie, mais comme un acte, un processus qui sera questionné avec les formes de subjectivation qui l’accompagnent.

L'ensemble des conférences se tiendra en hybride : il sera possible d'y assister en présentiel ou en visioconférence.
Le lien de la visioconférence vous sera communiqué prochainement ici.